Offre numéro : GJ-6110

VSI - Chargé(e) de communication (Côte d'Ivoire)


VSI - Chargé(e) de communication (Côte d'Ivoire)
Entreprise : Wild Chimpanzee Foundation
Localisation : autre, Abidjan
Expérience souhaitée : 1 Ă  3 ans
Contrat : Emploi     Publiée le : 05/03/19
Salaire : 10512 € brut/an

Détails :

Structure d’embauche :
Wild Chimpanzee Foundation (WCF) / la Fondation pour les Chimpanzés Sauvages

Contexte :
La Wild Chimpanzee Foundation (WCF) est une ONG internationale menant des activités en Côte d’Ivoire, en Guinée et au Libéria pour la préservation des chimpanzés et de leur habitat. Depuis 2000, notre ONG travaille en Côte d’Ivoire pour la conservation de la biodiversité au sein du Parc national de Taï (PNT) et dans certaines forêts classées dont la Forêt classée du Cavally. Le Parc national de Taï est le plus grand espace protégé de forêt tropicale humide d’Afrique de l’Ouest ; il est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. Il abrite entre autres onze espèces de primates dont les chimpanzés, des éléphants de forêt, des hippopotames pygmées, des léopards, des céphalophes, etc.

La WCF bénéficie ainsi d’un financement de USAID, par l’intermédiaire du programme Biodiversité et Changement climatique en Afrique de l’Ouest (West African Biodiversity and Climate Change – WA BiCC) afin d’assurer un large spectre d’activités :

Depuis près d’une quinzaine d’années, la population de la commune de Taï a manifesté son souhait de développer le tourisme afin de bénéficier directement de la présence du Parc national de Taï (PNT) et de contribuer à sa conservation. Un projet d’écotourisme a donc été développé par la WCF en 2013 et vise la réconciliation entre la conservation et le développement par un programme d’écotourisme communautaire axé sur la nature et la culture locale. Les bénéfices de ce projet sont directement reversés à la population locale et la conservation du PNT.

La WCF supervise également plusieurs projets de développement communautaires dans la zone visant à réduire la consommation de viande de brousse et l'impact des activités humaines sur l’environnement. Elle participe à des activités visant à assurer la conservation de la forêt et de la biodiversité dans le PNT ainsi que dans la Forêt classée de Cavally, et supporte certaines communautés et organisations locales impliquées dans les actions de conservation et de préservation de la forêt.

La WCF mène par ailleurs régulièrement des activités de sensibilisation auprès des communautés locales (porte-à-porte, tournée de théâtre, projection de films, écomusée, débats, etc.) afin d’expliquer l’importance des activités de conservation, le rôle et l’impact des acteurs présents dans la zone, etc.

Descriptif du poste :
Sous la responsabilité directe de la Directrice, le/la Chargé(e) de communication devra assurer la promotion des activités effectuées et des résultats obtenus dans le cadre du programme WA BiCC.
Il s’agira ainsi de promouvoir le projet d’écotourisme de sorte à augmenter durablement le nombre de touristes, d’améliorer la visibilité du site Internet du projet d’écotourisme, de valoriser et de promouvoir les activités notables de la WCF (tournées de théâtre, projection de films, débats, etc.), d’assurer une présence continue sur les réseaux sociaux (WCF et écotourisme), de représenter la WCF et le projet d’écotourisme lors d’événements, de salons et de rencontres ponctuels, de concevoir des supports de communication, etc.

Des déplacements occasionnels dans la région de Taï (ouest de la Côte d’Ivoire) sont à prévoir.

Qualifications/Expériences :
Le/La volontaire doit être titulaire d’un diplôme en communication ou justifier d’une bonne expérience dans le domaine. Il/Elle avoir une expérience probante sur un poste similaire.

Compétences :
La personne retenue doit idéalement :
- pouvoir gérer, mettre à jour et promouvoir un site Internet ;
- avoir une bonne connaissance des logiciels de retouche (cf. GIMP ou Photoshop) ;
- savoir s’occuper de la création, de la mise en page, de la rédaction et de l’envoi de newsletters ;
- avoir des bases solides de communication via les réseaux sociaux ;
- avoir une excellente maitrise du français ainsi qu’une bonne maîtrise de la langue anglaise (orale et écrite) ;
- être autonome, proactive, curieuse, dynamique, créative, et réactive.
Une expérience à l’étranger (et particulièrement en Afrique) est souhaitable mais pas nécessaire. Une expérience préalable en lien avec l’environnement, la conservation et/ou en ONG sera fortement appréciée.
Conditions :
Le/La volontaire retenu(e) viendra en Côte d’Ivoire en tant que VSI (Volontaire de Solidarité internationale). Il percevra une indemnité mensuelle de 876€ et sera logé à Abidjan dans une maison WCF en colocation avec deux autres volontaires.
Son billet d’avion aller/retour lui sera remboursé à l’issue de ses 12 mois de mission. Une assurance santé ainsi qu’une assurance rapatriement lui seront fournies durant la durée du volontariat.

Langue requise : français (courant), anglais (bon niveau)

DĂ©but du mandat : 18 avril - pour 1 an (renouvelable).

Délai de dépôt des candidatures : 15 mars 2019.

Envoi des candidatures : Par mail Ă  : normand@wildchimps.org en cc Ă  brard@wildchimps.org

Information sur la structure :
Site web : http://www.wildchimps.org et http://www.ecotourismetai.com/

Le recruteur :

Contexte :
La Wild Chimpanzee Foundation (WCF) est une ONG internationale menant des activités en Côte d’Ivoire, en Guinée et au Libéria pour la préservation des chimpanzés et de leur habitat. Depuis 2000, notre ONG travaille en Côte d’Ivoire pour la conservation de la biodiversité au sein du Parc national de Taï (PNT) et dans certaines forêts classées dont la Forêt classée du Cavally. Le Parc national de Taï est le plus grand espace protégé de forêt tropicale humide d’Afrique de l’Ouest ; il est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. Il abrite entre autres onze espèces de primates dont les chimpanzés, des éléphants de forêt, des hippopotames pygmées, des léopards, des céphalophes, etc.

La WCF bénéficie ainsi d’un financement de USAID, par l’intermédiaire du programme Biodiversité et Changement climatique en Afrique de l’Ouest (West African Biodiversity and Climate Change – WA BiCC) afin d’assurer un large spectre d’activités :

Depuis près d’une quinzaine d’années, la population de la commune de Taï a manifesté son souhait de développer le tourisme afin de bénéficier directement de la présence du Parc national de Taï (PNT) et de contribuer à sa conservation. Un projet d’écotourisme a donc été développé par la WCF en 2013 et vise la réconciliation entre la conservation et le développement par un programme d’écotourisme communautaire axé sur la nature et la culture locale. Les bénéfices de ce projet sont directement reversés à la population locale et la conservation du PNT.

La WCF supervise également plusieurs projets de développement communautaires dans la zone visant à réduire la consommation de viande de brousse et l'impact des activités humaines sur l’environnement. Elle participe à des activités visant à assurer la conservation de la forêt et de la biodiversité dans le PNT ainsi que dans la Forêt classée de Cavally, et supporte certaines communautés et organisations locales impliquées dans les actions de conservation et de préservation de la forêt.

La WCF mène par ailleurs régulièrement des activités de sensibilisation auprès des communautés locales (porte-à-porte, tournée de théâtre, projection de films, écomusée, débats, etc.) afin d’expliquer l’importance des activités de conservation, le rôle et l’impact des acteurs présents dans la zone, etc.

23 BP 238 Locodjro - Abidjan

Imprimer